KADIRI Jaouad


Aller au contenu

Menu principal:


Escapades

  • Fes
  • Meknes
  • Rabat
  • Casablanca
  • Tanger

Fés

 

La ville de Fès, connue au début sous le nom de Fès al Bali, a été fondée par Idris I-er sur la rive droite de l'oued Fès. A côté des autochtones, des réfugiés andalous habitaient sur le territoire en ce temps là. Fès, symbole de la ville orientale, est la troisième grande ville de Maroc, après Casablanca et Rabat et aussi l'une des quatre « villes impériales » avec Marrakech, Meknès et Rabat. Elle est souvent considérée comme la capitale spirituelle et culturelle du pays en étant en même temps une destination touristique : découvrez le Palais Royal de Fès, les mosquées du XIV siècles, la kissaria (marché des tissus)...

A Meknès, la sixième ville du Maroc pourtant curieusement à l'écart des circuits touristiques, l'histoire se lit à livre ouvert. Les portes colossales qui ont vu s'aventurer les cavaliers, ses murailles démesurées qui ont abrité les plus beaux  harems sont autant de témoins se la folie des bâtisseurs de a vile qui dégage un charme incontestable.

La médina de Meknès est envoûtante. Vous y pénétrerez par la plus remarquable de ses portes : Bab Mansour el Alehi, et découvrirez la palais Dar Jamai qui abrite le musée de Arts marocains. Cetta demeure fut édifiée par le vizir Jamai, ministre de Moulay et Hassan (1873-1894) . Les divers corps de bâtiment, disposés avec beaucoup de fantaisie autour d'un jardin de style andalou, panté de cyprès, sont un bel exemple de l'architecture qui fut utilisée pour les demeures de la haute bourgeoisie marocaine du XIX e siècle.

Le musée renferme des merveilles : ouvrages de bois de cèdre, céramique, tapis, caftans, burnous richement brodés… La kissaria ed Dlala, une charmante placette, abrite le souk berbère. Chaque jour s'y déroule une vente aux enchères au cœur de laquelle des particuliers- souvent des paysans venus tout spécialement en villes- , proposent de couvertures brodées, de tapis…

La grande mosquée est le monument religieux le plus important de la médina. Le Koubbet el Khiyatine et les prisons des chrétiens, situés dans l'ancienne ville impériale, sont chargés d'histoire. Vous pourrez également visiter les haras de la ville et découvrir leurs magnifiques pensionnaires.

Rabat

 

Rabat est sans doute la plus « impériales » des villes impériales du Maroc. Elle a su laisser à ses monuments l’espace qu’il leur fallait pour révéler toute leur splendeur. Cette ville africaine toute blanche, saura vous envoûter.

 

 

 

Casablanca

 

est la capitale économique du Maroc. Elle est une vitrine du Maroc moderne et préfigure celui de demain.

C'est la ville la plus peuplée : 3,5 millions d'habitants. Mais ce n'est pas une ville impériale : elle n'a été capitale politique à aucune époque de l'Histoire marocaine. Et avant la construction de la Mosquée Hassan II qui a eu lieu entre 1988 et 1993, elle n'avait pas un grand intérêt touristique.

Aujourd'hui, Casablanca est un peu plus qu'une halte pour les touristes entre deux villes impériales. La mosquée Hassan II, ou "l'édifice religieux le plus haut du monde", a de quoi attirer les foules : un minaret de 200 m de haut, 2 fois plus grand que les tours de la cathédrale de Chartres ! et un intérieur magnifique qui rassemble tous les aspects de l'Art marocain. Le site est bâti au deux tiers sur l'Atlantique.

 

 

 

 

 

Tanger

 

est situé au nord du Maroc, à une quinzaine de kilomètres du sud de l'Europe. Carrefour culturel et maritime (atlantique et méditerranée), cette ville est la croisée, l'escale obligatoire entre le nord européen, le sud africain et l'est oriental.

 


© kadiri.eu 2019 tous droits réservés | Nous écrire

Retourner au contenu | Retourner au menu